Espace de Partages :  Développement personnel - Coaching - Eveil à soi - Mieux-être - Reliance du coeur...

Rechercher sur le site
 
MON PANIER
Le panier est vide
NOTRE SELECTION
Livre de Patrice Morchain : Mieux Voir, Mieux Vivre
Livre de Patrice Morchain : Mieux Voir, Mieux Vivre
26.00€
AJOUTER AU PANIER
+ D'INFOS
NEWSLETTER
Inscrivez vous à notre newsletter et recevez nos informations et actualités



Contactez nous

Laissez nous un message

Contactez nous

Adagio d'été

Depuis le temps que nous en rêvions d’une prairie fleurie pour les abeilles !!!!!!!!!!!!!

Dès le printemps annoncé nous avons semé des centaines de graines sur un sol préparé à cet effet derrière le rucher. Fin juin, les tiges se montraient déjà et je pouvais nommer les plantes  en observant la forme des feuilles. Nous pouvions partir en vacances tranquille, la végétation était en bonne voie aidée par les pluies fréquentes de juillet.

Quel spectacle à notre retour, une quinzaine de jours plus tard !

Une symphonie de couleurs nous attendait.

Une dominante de bleue-mauve et blanc avec les bleuets, les sauges, myosotis d’été, phacélie, dracocéphales de moldavie, sarrazins puis les semaines suivantes les fleurs couleur soleil rouges-jaunes- roses avec les zinnias, coquelicots, cosmos ,calendulas ,malopes, tithonias, nielles des blés ,tournesols, escholzia, l’orpin, des variétés d’immortelles sans oublier la mauve sylvestris, les vipérines, les lins rouges, les rudbekias, les lavatères et j’en passe…

Chaque fleur a sa place dans la prairie, elles cohabitent ensemble devant le rucher côté soleil et offrent leur parure aux abeilles et autres insectes. Les abeilles sont sympathiques, elles butinent  sans stress, visitent chaque petit cœur de fleur.

Nous nous installons amoureusement, Richard et moi, devant ce spectacle, ravis de participer à cet adagio d’été ; sortons de notre sac une petite boisson fraîche et pétillante bien calés à l’ombre mais nos yeux restent rivés sur cette prairie et la danse des abeilles qui nous émerveillent. Nous voyons même des fleurs que nous ne connaissions pas ! On reviendra demain ! Promis ! Refaisons encore un tour de cette prairie, remarquons qu’une fleur n’y était pas la veille, que le zinnia rouge a un énorme col de clown, que celle-ci a des tons cramoisis, que celle là a un bleu intense et profond, et l’autre comment elle s’appelle déjà ? Et que la phacélie commence à fermer ses hampes pour monter en graines, oh je me ferais bien un petit bouquet, juste un petit !!!!!! Il faudrait un peu de pluie elles ont soif nos fleurs. La rudbekia porte une petite couronne, elle est peut-être la reine des fleurs ! elles ont toutes leur particularité.

Que se racontent-elles les abeilles et les fleurs ? Mystère !

J’ai toujours aimé deviner la forme que prendra la graine d’une fleur en observant son bouton et plus tard la fleur épanouie, ses feuilles aussi, il y a une logique de forme, une harmonie intelligente, c’est certain . Comment a lieu la métamorphose, je ne le sais, il suffit d’observer et de sentir.

Mûrie par la chaleur du soleil la fleur disparait, encore un peu de patience et la découverte suivante est très belle aussi. Chaque fleur se transforme en ostensoir argenté laissant découvrir  à l’œil attentif un petit coffret de graines attendant le souffle d’Eole ou une main bienveillante venant à recueillir ces minuscules graines précieuses qui l’année prochaine reprendront un cycle vivant car : « les fleurs de l’avenir sont dans les semences d’aujourd’hui » .

Elles sont soit pointues, spiralées, coniques, en forme de parachute, rondes, plates, en forme d’épine, allongées, striées , poilues ,noires, blanches, argentées et j’en passe !!!!!!! Elles sont toutes rangées ! Oh la main humaine n’y arriverait pas ! Elles sont rangées harmonieusement dans leur petit sac et chacune contient une information  et ça c’est le miracle de la Vie, la «  graine-  information » qui l’année prochaine enfuie dans la terre mais au contact  d’eau de soleil et d’énergie terrestre reprendra un nouveau cycle. Et pourtant je n’y crois pas en voyant à présent  cette apparente rigidité de la graine. Rigidité protectrice sans doute.

 Lecteur à l’heure ou vous lisez ce récit, la prairie sera coupée afin de déposer toutes les graines dans le sol, et prendre un peu de repos, ça s’appelle la dormance bien méritée … et confiance, l’année 2013 aura un printemps et un été.

AMIS LECTEURS  ET LECTRICES

Je profite de l’accès à la feuille des » rêves de  vergers » pour vous signaler que les mauves ,sauges, millepertuis, vipérines ,coquelicots,  l’origan ,l’orpin,  nielles des blés, salicaire, molène, marjolaine, mauves  sylvestris et j’en passe sont des espèces endémiques, c'est-à-dire qu’elles poussent naturellement dans notre région. Vous vous rendez compte ! Pas besoin de dépenser des sous pour les acheter et les faire pousser ! Elles sont mellifères de plus.

AMIS LECTEURS ET LECTRICES

ARRETEZ LE MASSACRE ! ! !

Ces fleurs sont coupées régulièrement par les tondeuses à gazon et les gros engins des communes qui  coupent à ras tout ce qui pousse. Il n’y a plus que de la place pour les thuyas, le mais, le trèfle qui ne sont pas, hélas, mellifères. Quelle pauvreté ! La nature nous donne et l’humain détruit !!!

ARRETTEZ LE MASSACRE :  réservez dans votre jardin des espaces non tondus qui puissent offrir à nos insectes un garde manger. C’est urgent !

C’est comme si nous ne pouvions pas vivre ensemble ! Et pourtant les insectes étaient présents sur Terre avant l’humain.

FAITES PASSER L’INFORMATION

Je me ferais bien la patronne des fleurs mais je n’ai pas de baguette magique.

Fin Aout nous fêtons saint Fiacre qui est le patron des jardiniers, il pourrait nous dire ce qui suit :

DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DES PLANTES

Article 1er

Les plantes sont des êtres vivants à part entières et méritent en tant que tel respect et la considération des hommes.

Article 2ème

Les propriétaires des plantes et des arbres ont envers eux des devoirs et responsabilités quant à leur bien-être, leur développement, et leurs conditions de vie.

Article 3ème

Les plantes ont droit à un cycle de vie entier  pour qu’elles puissent monter en graine et survivre sur la planète.

Article 4ème

Les plantes dites sauvages, les variétés endémiques et les arbres sont souvent à notre service qu’il soit thérapeutiques, ou visuels en apportant bien-être et sérénité à l’âme, ces plantes et arbres ont droits à des espaces dans notre environnement  campagnard et urbain.

Article 5ème

En prenant soin des plantes et des arbres  sauvages  vous contribuez à la survie des insectes pollinisateurs et par là même au contenu de votre assiette de table vous nourrissant journellement.

Merci d’avoir lu

Pollinisamment vôtre !!!!!!!

Élisabeth et Richard

Site les Bougies du Soleil

 

Service clientèle en direct connecté.
Cliquez ici